dessins

Dessiner....un mouvement venant de l’intérieur ? 
Vient-il de l’intérieur à la rencontre du réel?
Dessiner pourrait être toucher le réel, le visible.
 
Emue devant tel site, telle chose, telle personne, dessiner serait donc traduire des données visuelles - espaces et volumes - en données graphiques - traits sur un plan. -
Essayer de saisir la forme, les rapports de tons...tout en restant dans ce que l’on éprouve.
Etre assise,  dessiner et voir le réel s’animer. Parfois aussi c’est après avoir dessiné, que le monde se retrouve animé, plein de vie.
Peut-être, dessiner, permet-il de se frayer un accès au réel trop souvent inaccessible à travers les représentations que nous en avons.
Le dessin nous porte au coeur du monde. 
 
Dans ma pratique, le dessin relève plus de l’ordre de la nature, alors que la peinture, de l’ordre de ce que l’on réinvente.
Peindre est, pour moi, faire éclater le visible en un champ de couleurs, l’émotion première, ce qui m’y a conduit d’abord, se perd. Elle se regagnera, parfois, au cours du travail.
En dessin, je ne conserve  souvent que l’esquisse où cette impression première est restée intacte.
Souvent «inachevés», les dessins tiennent la place d’un journal de vie.
Cliquer sur les vignettes ci-dessous pour
agrandir les oeuvres.